Logo du BAIL

Contrôle des loyers

La plupart des ménages locataires ont des ressources financières modestes. Leur revenu médian est inférieur à 30 000$, moins de la moitié de celui des ménages propriétaires. Selon le Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion, près de 75% des unités familiales à faible revenu sont locataires. Ainsi, pour une très grande majorité de locataires, le loyer est de loin la principale dépense.

À ce titre, le dernier recensement de 2006, nous apprend qu’au Québec 445 220 ménages locataires consacrent plus de 30% de leur revenu à se loger. Parmi eux, 218 490 y consacrent plus de la moitié de leur revenu.

Le contrôle des loyers est donc un enjeu majeur pour les locataires. Depuis 2000, un peu partout au Québec, le coût des loyers a explosé. Selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), en dix ans, dans la région de Québec, le prix d’un logement de deux chambres à coucher a augmenté de 30,5%.

La Régie du logement est inefficace à contrôler le coût des loyers. Actuellement, elle se contente de publiciser annuellement des estimations moyennes d’augmentation devant servir de base de discussion entre les propriétaires et les locataires. Bien qu’utiles, ces indices n’empêchent pas les abus des propriétaires.

Avec la méthode actuelle, le fardeau repose entièrement sur les ménages locataires. Pour que s’appliquent les mécanismes de contrôle de la Régie du logement, ils doivent absolument refuser l’augmentation. Le rapport de forces étant tout à l’avantage des propriétaires, les locataires craignent de faire valoir leur droit par peur de représailles. Résultat : rares sont ceux qui contestent les hausses abusives.

La logique du marché privé, où l’habitation est considérée avant tout comme un secteur d’investissement, où priment uniquement le profit et la rentabilité, bafoue le droit au logement. Le gouvernement doit adopter des mesures de régulation afin de contrer les dynamiques spéculatives en matière de logement.

Nos revendications

Le BAIL et ses alliés réclament un contrôle obligatoire et universel des loyers. Pour nous, le contrôle des loyers est la pierre d’assise de l’accès au logement et du maintien dans les lieux.

Autres Luttes

medaille